Transports : rejoindre le Japon sans prendre l'avion

Face aux multiples alertes sur le climat, certains voyageurs choisissent de ne plus prendre l'avion. France 3 a rencontré une jeune femme qui souhaite visiter le Japon sans passer par les airs.

FRANCE 3

C'est une écologiste convaincue. Lors de ses déplacements, Léna Lazare choisit le train plutôt que l'avion, un moyen de lutter contre la pollution à son échelle. Même pour ses voyages longue distance, la jeune femme opte pour le rail, elle a d'ailleurs mis 27 heures pour rejoindre la Finlande il y a deux mois. Avec un autre militant écologiste, elle prépare sa prochaine destination : le Japon. "On en a pour une bonne quinzaine de jours", indique-t-elle. Les deux étudiants ont prévu de partir en stop jusqu'à Moscou (Russie) pour ensuite monter à bord du Transsibérien. Ils finiront leur route en ferry. Leur aller leur coûtera aux alentours de 150 €.

Le train émet seulement 14g de CO2 par passager

En 1 km parcouru, l'avion émet 285 g de CO2 par personne. C'est 104 g pour une voiture et seulement 14 g pour un train. L'an passé en France, 200 millions de passagers ont emprunté les pistes des aéroports, un chiffre qui ne cesse d'augmenter. L'Europe s'est engagée à réduire les émissions de gaz à effet de serre d'ici 2030. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Un avion de la compagnie Japan Airlines sur le tarmac de l\'aéroport de Los Angeles (Etats-Unis), le 20 février 2016.
Un avion de la compagnie Japan Airlines sur le tarmac de l'aéroport de Los Angeles (Etats-Unis), le 20 février 2016. (MARKUS MAINKA / PICTURE ALLIANCE / DPA / AFP)