Vidéo La visite d'Emmanuel Macron en Arabie Saoudite et sa rencontre avec le prince héritier suscitent la controverse

Publié Mis à jour
Moyen-Orient : la visite d’Emmanuel Macron en Arabie Saoudite suscite la controverse
France 2
Article rédigé par
B.Delombre, R.Miri, J.-M. Mier, A.Brodin - France 2
France Télévisions

Pour sa première étape au Moyen-Orient, Emmanuel Macron a signé vendredi 3 décembre un contrat de 16 milliards d’euros avec les Émirats arabes unis. Après une visite au Qatar, il rencontrera samedi 4 décembre le prince héritier saoudien Mohamed Ben Salmane. 

 La commande est historique : 80 avions Rafale pour 16 milliards d’euros, achetés par les Emirats arabes unis à la France. Fier de ce contrat, Emmanuel Macron continue son tour du Moyen-Orient. Après le Qatar, il se rendra samedi 4 décembre en Arabie Saoudite, et sa rencontre avec le prince héritier suscite déjà la controverse : Mohamed Ben Salmane est accusé par la CIA d’être impliqué dans l’assassinat du journaliste Jamal Khashoggi en 2018. 

Des arguments économiques

"On a été choqué que la France soit aujourd’hui l’acteur du réhaussement de l’Arabie Saoudite sur la scène internationale", commente Antoine Madelin, directeur du plaidoyer "Fédération Internationale pour les droits humains". Face à ces critiques, Emmanuel Macron assure son choix de rencontrer le dirigeant en avançant l’argument des liens économiques, qu’il souhaite préserver : "Ça ne veut pas dire que je cautionne, que j’oublie, que nous ne sommes pas des partenaires exigeants. Ça veut dire que nous sommes une grande nation qui doit œuvrer dans le concert des nations".   

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.