"La France nous fait honte" : Yannick Jadot critique la vente de 80 Rafale aux Emirats arabes unis

La valeur du contrat des 80 avions de combat Rafale et des 12 hélicoptères Caracal vendus aux Emirats arabes unis s'élève à 17 milliards d'euros.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le candidat écologiste à l'élection présidentielle, Yannick Jadot, le 6 novembre 2021 à Paris. (MARTIN NODA / HANS LUCAS / AFP)

Un contrat historique qui fait grincer des dents. Le candidat écologiste à la présidentielle, Yannick Jadot, a déploré, vendredi 3 décembre, le vente de 80 avions de combat Rafale aux Emirats arabes unis. "La France nous fait honte quand elle arme des régimes autoritaires qui méprisent les droits humains et dont la richesse s'est bâtie sur les énergies fossiles", a critiqué sur Twitter Yannick Jadot.

"La France rayonnera quand sa politique étrangère sera exemplaire dans la lutte pour la liberté et la justice climatique", a-t-il ajouté. "Vraiment pas de quoi être fier !" a également tweeté le leader du NPA et candidat d'extrême gauche Philippe Poutou. "C'est scandaleux. Mais à l'image d'un capitalisme militariste affairiste et cynique", a-t-il ajouté, appelant à "interdire la vente d'armes et distribuer à la place médicaments et vaccins pour les populations des pays du sud".

La valeur du contrat des 80 avions de combat Rafale et des 12 hélicoptères Caracal vendus aux Emirats arabes unis s'élève à 17 milliards d'euros, a précisé le ministère des Armées à franceinfo. C'est un "contrat historique" qui "cimente un partenariat stratégique plus solide que jamais et contribue directement à la stabilité régionale", a salué la ministre Florence Parly dans un communiqué.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Rafale

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.