La compagnie Emirates annonce la commande de 36 avions A380, un soulagement pour le programme très gros-porteur d'Airbus

Airbus avait évoqué un possible arrêt de l'A380, son programme emblématique boudé par les clients depuis deux ans et suspendu aux commandes de son principal donneur d'ordres, Emirates.

Un Airbus A380 décolle de l\'aéroport de Zhuhai Jinwan en Chine, le 10 novembre 2014.
Un Airbus A380 décolle de l'aéroport de Zhuhai Jinwan en Chine, le 10 novembre 2014. (XU FENGSHAN / IMAGINECHINA / AFP)

L'Airbus A380 n'est pas mort. Emirates a annoncé, jeudi 18 janvier, la commande de 36 appareils A380, une bonne nouvelle pour la production de l'avion emblématique d'Airbus. La compagnie aérienne Emirates a annoncé un accord d'un montant catalogue de 16 milliards de dollars (environ 13 milliards d'euros), avec 20 commandes fermes et 16 commandes en option.

Un peu d'air pour l'A380

Les livraisons commenceront en 2020. Emirates est la compagnie aérienne qui possède déjà le plus grand nombre d'avions géants A380 (101, plus 41 commandes fermes). "Je suis personnellement convaincu que d'autres commandes suivront l'exemple d'Emirates et que cet excellent avion continuera à être construit au cours de la décennie 2030", déclare le PDG de la compagnie, Cheikh Ahmed ben Saïd Al Maktoum, dans le communiqué.

Airbus avait averti en début de semaine qu'une absence d'accord avec Emirates pourrait entraîner un arrêt de la production d'A380. Le géant des airs, plus gros avion commercial au monde avec une capacité maximum de 853 sièges, a fêté en 2017 les 10 ans de son premier vol commercial, mais il a peiné ces derniers mois à trouver de nouveaux clients. Après l'annonce d'Emirates, l'action Airbus est monté en bourse de 2,08% à 91,61 euros en fin de matinée.