Indonésie : Jakarta ordonne une inspection de tous les Boeing 737 MAX après le crash de l'avion de la compagnie Lion Air

Les recherches se poursuivent pour tenter de retrouver l'épave de l'avion qui s'est abîmé en mer lundi avec 189 personnes à bord et connaître les causes exactes du drame.

Des débris retrouvés en mer de Java pouvant appartenir au Boeing de Lion Air qui s\'est écrasé, le 29 octobre 2018.
Des débris retrouvés en mer de Java pouvant appartenir au Boeing de Lion Air qui s'est écrasé, le 29 octobre 2018. (ADEK BERRY / AFP)

L'avion était entré en service il y a à peine quelques mois. L'Indonésie ordonne, mardi 30 octobre, une inspection de tous les Boeing 737 MAX 8 après le crash d'un appareil de la compagnie Lion Air qui s'est abîmé en mer lundi avec 189 personnes à bord. Toutefois, Jakarta n'a pas décidé de clouer au sol cette version de l'avion.

Le Boeing de la compagnie indonésienne à bas coût entré en service en août a disparu des radars, treize minutes après avoir décollé de Jakarta. Il s'est abîmé en mer de Java peu après avoir demandé au contrôle aérien l'autorisation de revenir dans la capitale indonésienne. Des dizaines de plongeurs ont été dépêchés sur le site de la disparition du vol JT 610, qui aggrave encore la réputation d'insécurité du secteur aérien indonésien. Mais dès lundi soir, les services de secours n'avaient plus guère d'espoir de trouver des survivants.

Mardi, les secours indonésiens ont retrouvé de nouveaux restes humains sur le site de l'accident. Les équipes ont pour l'heure rempli 10 sacs mortuaires de morceaux de corps, a déclaré à la chaîne Metro TV le chef de l'agence indonésienne de recherches et de secours. Les restes ont été envoyés à l'hôpital de la police de Jakarta pour des tests ADN aux fins d'identification.