Boeing 737 MAX 9 : il manquait des boulons sur la porte de l'appareil qui s'est détachée en plein vol

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Boeing 737 MAX 9 : il manquait des boulons sur la porte de l'appareil qui s'est détachée en plein vol
Boeing 737 MAX 9 : il manquait des boulons sur la porte de l'appareil qui s'est détachée en plein vol Boeing 737 MAX 9 : il manquait des boulons sur la porte de l'appareil qui s'est détachée en plein vol (FRANCEINFO)
Article rédigé par franceinfo - C. Gluttin
France Télévisions
franceinfo
Le 5 janvier, une porte d'un avion Boeing 737 MAX 9 s'est détachée en plein vol en direction de la Californie (Etats-Unis). Un mois après l'incident, le rapport des inspecteurs est accablant : quatre vis n'ont pas été remises sur l'appareil lors d'une réparation avant sa sortie de l'usine.

Quatre pièces manquantes, des boulons, expliquent pourquoi la porte du Boeing 737 MAX 9 s'est détachée en plein vol en direction de la Californie (Etats-Unis), le 5 janvier. Après une inspection minutieuse, le rapport préliminaire de la sécurité de l'aviation américaine est sans appel. Lors d'une réparation, quatre vis n'ont pas été remises sur l'appareil avant sa sortie de l'usine. La porte servait à boucher une issue et n'avait pas vocation à être ouverte.

Un audit en cours

Un oubli intolérable pour la directrice de l'enquête. "Il y a un problème dans le processus de vérification. Nous enquêtons actuellement sur Boeing mais aussi sur la responsabilité de l'aviation civile", a déclaré Jennifer Homendy, directrice du National Transportation Safety Board. Depuis l'incident, une vingtaine d'inspecteurs s'est rendue dans l'usine Boeing pour effectuer des contrôles sur les conditions d'assemblage des avions 737 MAX 9. Un audit est également en cours.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.