Cet article date de plus de six ans.

A l’heure de la retraite, un patron offre neuf millions à ses salariés

Le PDG du groupe Admiral offre neuf millions d’euros à ses 8.000 salariés dans le monde. Sa générosité passe par Paris et Marcq-en-Barœul dans le Nord.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Henry Engelhardt, le patron américain du groupe d'assurance Admiral et de la filiale française L'Olivier © SIPA / City AM/Shutterstock)

Henry Engelhardt, classé parmi les 2.000 hommes les plus riches de la planète, a tenu parole. Le PDG américain du groupe d’assurance international Admiral a annoncé il y a un an vouloir léguer 8% de sa fortune personnelle lors de son retrait professionnel. L'heure est venue. Mardi, le patron milliardaire a fait une étape parisienne pour son pot de départ. Il est venu faire ses adieux généreux aux salariés de L’Olivier, filiale française du groupe.  

Merci patron, la tournée des adieux d'un PDG généreux : un reportage de Gaële Joly
écouter

"Fantastic"

Chacun des 170 salariés français d’Admiral, quel que soit la hiérarchie, a reçu une prime de 1.000 livres sterling, soit 1.200 euros. Le bonus est de 600 euros pour les employés présents depuis moins de six mois. Le PDG dit en avoir parlé de son projet de redistribution à son épouse et elle a répondu "fantastic" . Henry Engelhardt a reçu en retour de nombreux signes de remerciements. "C’est simplement un message de remerciement à tous ceux qui ont travaillé pour Admiral" dit ce grand patron américain, ulcéré par les histoires de parachutes dorés. 

Avec sa prime, l'un des salariés de la succursale à Paris a financé la fête d'un ami. Une employée va emmener ses parents au Cambodge. Autant de projets qui touchent Henry Engelhardt, qui retient, lui, la visite que va recevoir une salariée à Noël, celle de sa mère qui vit en Jamaïque et qu'elle n'a pas vue depuis six ans. 

Après Paris, c'est à Marcq-en-Barœul près de Lille, ce mercredi, que le donateur vient faire ses adieux. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Éco / Conso

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.