À la découverte des secrets de la filière laine

France 2 vous fait découvrir la filière laine et ses paradoxes.  

Voir la vidéo
FRANCE 2

Chaque année, l'Hexagone produit près de 15 000 tonnes de laine brute. Que devient cette matière première ? Avant, la laine se vendait deux euros le kilo, désormais, il faut se contenter de 90 centimes. Tondre des brebis ne rapporte plus rien. À la sortie de la ferme, un négociant en laine la récupère. Il faut alors faire une première sélection. Les usines de lavage de laine ont disparu en France. La main-d'oeuvre est trop chère. Résultat : 90% de la laine de second choix est exportée.

10% de la laine française transformée sur le territoire

Après six semaines de cargo, la laine débarque dans le plus grand port du monde : Shanghaï. La laine est lavée, son poids divisé par deux. Les déchets, à peine traités, sont rejetés à la rivière. En Chine, il y a peu de normes environnementales. La laine doit ensuite être démêlée. Elle devient ruban puis des mèches qu'il faut ensuite filer. La main-d'oeuvre en Chine reste bon marché. Et malgré le coût du transport, transformer là-bas est économique. C'est en matelas ou encore en tapis que la laine française reviendra sur sa terre natale. Aujourd'hui, seuls 10% de la laine française est transformée chez nous. Elle se destine alors à des produits de luxe.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le mouton le plus laineux du monde retrouvé à Canberra (Australie), dans cette photo diffusée le 3 septembre 2015.
Le mouton le plus laineux du monde retrouvé à Canberra (Australie), dans cette photo diffusée le 3 septembre 2015. (RSPCA / AFP)