Documentaire : Eglantine Eméyé et son fils, autiste et polyhandicapé

a revoir

Présenté parLaurent Delahousse

Diffusé le 18/01/2014Durée : 00h40

Voir la vidéo
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

C'est un amour total, celui d'une mère pour son enfant. C'est un film sur Samy. C'est mon fils, j'aurais tant aimé qu'il s'agisse du caprice d'un enfant mal élevé, mais il est bien différent.

L'enfant souffre d'un handicap cérébral, d'épilepsie et d'autisme. Il ne parle pas, il crie, il dort très peu et il se fait du mal.

Vous savez pourquoi il se frappe.

Pour tout. Il se donne des petits coups quand il est content, il se donne des coups plus violents quand cela ne va pas et qu'il ne veut pas faire ce qu'on lui demande.

Durant huit ans, chaque jour, Eglantine Eméyé a cherché de l'aide. Elle filme cet incroyable parcours du combattant que vivent tous les parents d'enfants handicapés.

On tient par amour, parce qu'on n'a pas le choix. Ce documentaire, pour moi, c'était une sorte de cri du coeur et de cri d'alarme aux pouvoirs publics pour leur dire qu'il faut créer des solutions. Il ne faut plus laisser les familles vivre seules cette histoire douloureuse.

Il y a quelques mois, Samy a enfin trouvé un lieu dédié aux enfants lourdement handicapés. Un miracle et une incroyable déchirure, cet établissement est à 800 km de Paris, où Eglantine Eméyé travaille.

Je ne peux pas concevoir que ce soit normal que mon fils de 8 ans soit loin de moi et que ce ne soit plus moi qui le réveille le matin. Je suis convaincue que c'était la meilleure solution aujourd'hui pour Iui.

Désormais, c'est tous les quinze jours que cette mère et son fils se retrouvent.

L. Delahousse : Vous pourrez suivre ce documentaire le 21 janvier à 20h40 sur France 5. A suivre dans un instant: à quel âge peut-on commencer l'apprentissage de l'anglais? La future génération pourrait rompre avec une vieille tradition française, notre niveau assez médiocre en langues étrangères. La suite de notre rubrique "Un week-end à" nous partirons pour Venise. Enfin, au cinéma, ils ont osé, Stalone face à De Niro.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==