Cet article date de plus de neuf ans.

Députés : vers l'abolition des privilèges ?

Publié
Temps de lecture : < 1 min.
Article rédigé par
France Télévisions

La politique maintenant avec ce "coup de gueule" de dix députés. Ils demandent purement et simplement l'abolition de leurs avantages. Pour eux, le régime des parlementaires creuse le fossé avec les Français.

Quelques députés proposent d'abolir leurs avantages. "Le Nouvel Observateur" a compile une dizaine d'initiatives, suggérées par les élus eux-mémés. Laurent Wauquiez ne veut plus profiter du système de retraite réservé aux députés.

Les politiques doivent comprendre que l'exemplarité est primordiale pour que les Français nous écoutent.

Jérôme Guedj s'attaque aux notes de frais des députés. Pour les régler, ils ont une enveloppe de 5.000 euros qui n'est pas soumise à l'impôt. Le socialiste veut la transformer en salaire, donc en revenu imposable.

Dès qu'on intègre ça dans les revenus d'un parlementaire c'est soumis à l'impôt. Comme pour tous les salariés.

Cette prise de parole par voie de presse a agace certains collègues. Elle a exaspéré le président de l'Assemblée nationale.

Je commence à en avoir ras le bol des deputes qui veulent se faire une réputation sur le dos de tous les autres. Au lieu de faire ce genre de déclaration, ils devraient regarder les travaux de la transparence, les actions prises par l'Assemblée.

Cette surenchère de démagogie est stupide. Je travaille environ 100 heures par semaine. Cela ne laisse pas beaucoup de temps pour les loisirs. IL n'y a pas d'abus.

La majorité des députés est d'accord pour assainir les pratiques mais ils sont nombreux à dire qu'ils manquent de moyens.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.