Cet article date de plus de neuf ans.

Vidéo Les éléphantes malades du zoo de Lyon accueillies par Stéphanie de Monaco

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
France 2 - Valérie Gaget et Jean-Claude Martin
Article rédigé par
France Télévisions

Baby et Népal, soupçonnées d'être tuberculeuses et menacées d'euthanasie, vont être accueillies dans une propriété de la famille princière de Monaco, dans les Alpes-Maritimes.

Baby et Népal, les deux éléphantes du Parc de la Tête d'Or, à Lyon (Rhône), soupçonnées d'être tuberculeuses et menacées d'euthanasie, vont être accueillies dans une propriété de la famille princière de Monaco, dans les Alpes-Maritimes. La princesse Stéphanie l'a annoncé mercredi 3 avril et a confirmé au préfet du Rhône qu'elle s'occuperait des deux pachydermes, visés depuis le 11 décembre 2012 par un arrêté préfectoral ordonnant leur abattage. Les bêtes, qui appartenaient au cirque Pinder, avaient obtenu fin février un sursis du Conseil d'Etat, qui avait suspendu l'arrêté préfectoral. 

Baby et Népal devraient quitter Lyon dans un délai de deux à trois mois, a précisé le préfet du Rhône mercredi. Avant l'arrivée des éléphantes dans "le ranch", la propriété familiale de Roc Agel, principalement occupée par le prince Albert de Monaco, il faut notamment construire un enclos et un système de fosse septique pour retraiter les eaux usées, a précisé mercredi le porte-parole de Stéphanie de Monaco.

Le tribunal administratif de Lyon doit à présent instruire le dossier des éléphantes en profondeur pour décider, à l'aide de nouveaux tests, si la mesure d'abattage est légale ou non. Contactée par l'AFP, la préfecture des Alpes-Maritimes a indiqué que l'arrivée des éléphants n'était pas encore à l'ordre du jour, mais que "s'ils devaient venir, des contrôles sanitaires seraient réalisés".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.