Hypermarché : des employés privés de vacances d'été ?

Accepteriez-vous de ne pas prendre vos vacances au mois de juillet ou au mois d'août ? C'est ce que propose le directeur d'un hypermarché de l'Hérault à ses salariés. Il veut organiser un référendum. Les employés vont devoir répondre à cette question lors d'un vote interne et non anonyme. 

Voir la vidéo
FRANCE 2

Ne plus poser un seul jour de vacances en juillet et en août, voilà ce qui est proposé aux salariés de cet hypermarché. Le directeur du magasin leur a envoyé une lettre pour présenter le référendum. La question posée est la suivante : "je suis favorable à la suppression des congés au mois de juillet et août. Oui ou Non." Le directeur précise : "Ce vote n'est pas anonyme, car je considère que nous devons tous assumer nos décisions".

L'organisation du référendum doit être anonyme

Sous couvert d'anonymat, un salarié nous confie son inquiétude. "On est libre de dire non, on est libre de dire oui. Moi, le seul souci que j'ai, c'est que c'est nominatif." Ce vote est-il légal ? Un chef d'entreprise n'a aucune obligation d'accorder des congés en juillet et en août. Mais l'organisation du référendum doit être anonyme, il peut être validé avec l'accord de 2/3 des salariés, ou doit confirmer un accord d'entreprise. Des préalables que ne respecte pas l'hypermarché. Selon nos informations, la direction réfléchirait à revenir sur son projet de référendum.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un établissement du groupe Intermarché, à Marseille (Bouches-du-Rhône), le 13 mai 2015.
Un établissement du groupe Intermarché, à Marseille (Bouches-du-Rhône), le 13 mai 2015. (GERARD BOTTINO / CROWDSPARK / AFP)