Rêves d'Himalaya : de Taplejung à Gunjsa, le début des hostilités himalayennes

Rêves d’Himalaya, c’est un projet et un objectif : la traversée du Népal, d’est en ouest par l’Himalaya, à vélo et à pied. Dans le troisième épisode de ce feuilleton, Stéven Le Hyaric commence l'ascension.

Voilà presque une semaine que Stéven Le Hyaric et Pehuen Grotti sont sur la route. Nous avons parcouru 95 km en cinq jours et quelque 6 000 mètres de dénivelé positif. Dans cette sorte de jungle népalaise, ils ont dû souvent mettre pied à terre et porter leurs VTT.

Cette première semaine a été ponctuée de rencontres avec des populations très reculées dans les montagnes. "J’ai été touché par l’extrême pauvreté de ces gens mais aussi par leur extrême bienveillance. Notre arrivée sur leur terre à vélo en a surpris plus d’un, j’ai même eu droit à quelques marques de respect", raconte Stéven. C’est vrai qu’un Occidental qui porte sur son dos un vélo de 13 kilos et un sac de 12 kilos n’est pas commun.

Cette première semaine d’approche mène nos deux aventuriers jusqu’au camp de base du Kangchenjunga, troisième sommet le plus haut du monde.

Stéven Le Hyaric a dû souvent porter son VTT sur le dos, en plus de son sac. 
Stéven Le Hyaric a dû souvent porter son VTT sur le dos, en plus de son sac.  (FRANCEINFO)