Rêves d'Himalaya : De Melamchigaon à Jagat Bagar, les contreforts de Manaslu

Dans le 8e épisode de "Rêves d'Himalaya", Stéven Le Hyaric et Pehuen Grotti passent une semaine très éprouvante. Stéven est au bord de l'épuisement.

FRANCEINFO

Le trajet entre Helambu et Langtang est très connu des trekkers qui réalisent cette traversée en une quinzaine de jours. L'équipe s'est donnée à peine 6 jours pour le faire. Au programme, une longue montée vers Gosainkund avec un passage du col de Suryakunda à 4600 mètres puis une redescente vers Syabrubessi. Cette montée a tenu toutes ses promesses, Stéven Le Hyaric et son coéquipier souffrent avec leurs vélos durant ces longues heures de portage (7/8h durant cette première journée).

C’est un lever de soleil magnifique qui les réveille le lendemain matin, il faut au moins ça pour avaler les 3 heures de montée vélo sur le dos pour passer le col de Suryakunda. Au sommet, le paysage est fabuleux, un des plus beaux points de vue jamais vu depuis le départ. Ils voient Gosainkund en contrebas, et tentent de réaliser une partie de la descente sur le vélo pour apprécier encore plus le moment. Les lacs du sommet sont vraiment très beaux, un moment de grâce dans ces journées intenses. Ensuite, c’est la descente dans la fournaise de Syabrubessi.

Le lendemain, ils remontent vers les sommets de l’autre côté en direction de Somdang, Borang puis Mechakolagoan. 2000/3000 mètres de dénivelé positif chaque jour sur le vélo et parfois à côté.

Là, Stéven vit un enfer pendant 72 heures. "Malade et sans force, je dois puiser très fort dans mon organisme pour avancer jusqu’à épuisement, je ne trouve même plus l’énergie de manger le soir en arrivant", raconte-t-il. Cela marque un tournant dans l’aventure. Il a besoin de récupérer mais le temps presse, il décide d’avancer et de garder le moral, c’est tout ce qui lui reste. Il redoute donc grandement la montée vers Manaslu (8156m), 8e sommet de la planète mais l'équipe reste solide autour de lui.

Sensations fortes et plaisir garanti pour cette descente à vélo vers Syabrubessi.
Sensations fortes et plaisir garanti pour cette descente à vélo vers Syabrubessi. (FRANCEINFO)