Vœux 2014 : le meilleur (ou le pire) des responsables politiques

Des plus bruyants aux plus classiques, francetv info vous dévoile sa sélection.

Gérard Collomb (PS), Marine Le Pen (FN) et Jean-François Copé (UMP) se sont tous livrés au traditionnel exercice des vœux pour la nouvelle année. Avec plus ou moins d\'audace.
Gérard Collomb (PS), Marine Le Pen (FN) et Jean-François Copé (UMP) se sont tous livrés au traditionnel exercice des vœux pour la nouvelle année. Avec plus ou moins d'audace. (AFP)

Comme toujours à cette période, les responsables politiques prononcent leurs vœux pour la nouvelle année. Pour chacun, la méthode est différente. Francetv info revient sur les petites phrases et les mises en scène les plus marquantes.

Les plus bruyants : ceux de Gérard Collomb

Entendre les vœux du sénateur-maire (PS) de Lyon est presque un parcours du combattant. Pour les atteindre, il faut endurer plus de 3 minutes d'images flashy surmontées de mots-dièses ("En 2014, Lyon continuera de #NousFaireVibrer", "#NousStimuler", "#NousFaireRêver"...), sur fond de sonorités dubstep un rien assourdissantes. Tout cela pour entendre l'édile expédier ses vœux en 20 secondes à la fin de la vidéo. Eprouvant.

Les plus grinçants : ceux du PCF

Le Parti communiste français a publié, lundi, une vidéo humoristique à charge contre le gouvernement, accusé de ne pas être assez à gauche. Sur la musique du générique des "Histoires sans paroles" diffusées sur l'ORTF, le PCF assène comme dans un film muet : "on aurait aimé avoir un gouvernement de gauche" "qui rétablisse la retraite à 60 ans", "qui engage la transition écologique" ou encore "qui cesse la chasse aux sans-papiers".


Les plus simples : ceux de Franck Louvrier

Les vidéos avec effets 3D et musiques tonitruantes réalisées par des experts de la pub ? Très peu pour Franck Louvrier. Celui qui était pourtant le conseiller en communication de Nicolas Sarkozy à l'Elysée n'a besoin que d'un smartphone, de sable et de son index pour souhaiter dans un silence quasi-absolu une bonne année aux internautes. Déroutant.

Les plus classiques : ceux de Jean-François Copé (ou de Marine Le Pen)

Comme Jean-François Copé, Marine Le Pen veut convaincre qu'elle est capable d'incarner une relève crédible à François Hollande. Rien d'étonnant donc à ce que la patronne du FN, comme son homologue de l'UMP, choisisse la sobriété pour présenter ses vœux. Côté mise en scène, on note que deux drapeaux français sont disposés derrière la présidente du Front national, tandis que Jean-François Copé préfère placer le drapeau européen à côté du tricolore.

Les plus perso : ceux d'Hervé Morin

Le président du Nouveau Centre a toujours aimé présenter ses vœux depuis des lieux qu'il apprécie. Après sa cuisine en 2011 et son salon en 2012, place à l'école"dans laquelle [il a] appris à lire, à écrire et compter", à Epaignes (Eure), la commune dont il est le maire depuis 2001. Assis sur un bureau d'écolier, écran d'ordinateur sous le coude (pourquoi pas), il invite la France à "changer de logiciel" en 2014.