Les marchés de Noël alsaciens maintenus, mais très sécurisés

Si la fête des Lumières a été annulée à Lyon, les marchés de Noël alsaciens sont maintenus, avec cependant un dispositif de sécurité considérablement renforcé. Explications.

France 3

Après de longues discussions, les marchés de Noël alsaciens ont finalement été maintenus. Celui de Colmar (Haut-Rhin) est le premier à ouvrir. Vigilance est le maître mot sur le marché, une semaine après les attentats du 13 novembre. Peu de monde encore, mais les touristes qui sont là n'ont aucune intention de se laisser gagner par la peur. "Nous avons décidé de venir quand même parce qu'on aime Noël et qu'on aime la France", précise une dame au micro de France 3. Les commerçants eux aussi se sentent rassurer par la présence des forces de l'ordre.

Moins d'insouciance

Un marché sous surveillance comme celui de Strasbourg (Bas-Rhin), où l'événement est finalement maintenu, avec deux millions de visiteurs et une menace d'attentat déjà en 2000, la question de la sécurité est forcément sensible, mais la préfecture a tranché hier. Quelques modifications : ni village d'enfants ni crèche vivante et interdiction d'utiliser des pétards. Un marché de Noël moins insouciant que d'ordinaire. Il faudra s'habituer à une présence policière accrue, à la fouille des sacs et à des contrôles renforcés.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le marché de Noël de Strasbourg, photographié le 28 novembre 2014.
Le marché de Noël de Strasbourg, photographié le 28 novembre 2014. (MAXPPP)