Nicolas Vanier, un explorateur inquiet pour la planète

L'explorateur qui est aussi cinéaste est l'invité du 20 heures ce samedi 7 novembre.

France 2

Nicolas Vanier est un passionné du Grand Nord. Explorateur connu pour ces expéditions, il est aussi cinéaste : "Loup", "Belle et Sébastien" ou encore "Le dernier Trappeur". Ce samedi 7 novembre, l'aventurier est l'invité du 20 heures. Ce défenseur du respect de la planète tire la sonnette d'alarme sur le réchauffement climatique. "La fenêtre de tir actuellement pour essayer d'enrayer cet emballement climatique, elle est en train de se renfermer. Un exemple concret, dans le Grand Nord tout repose sur le permafrost. Le permafrost à cause de l'émission de gaz à effet de serre est en train de fondre et cela libère du méthane. Tous les scientifiques nous disent que si on dépasse les deux degrés, on va connaitre cet emballement et cette bombe à retardement", explique l'explorateur.

Conférence climat

Les états montrent qu'ils veulent s'engager sur la question du réchauffement climatique. À la question de savoir s'il croit aux promesses des politiques notamment pour la COP21, Nicolas Vanier répond : "Il faut y croire, mais les négociations sont en train de se jouer en ce moment. Le dernier round de négociations a eu lieu en Allemagne la semaine dernière. Les pages qui ont été publiées ne sont pas très rassurantes. On a l'impression de se diriger vers un semi-succès".

Le JT
Les autres sujets du JT
Nicolas Vanier pose le 21 novembre 2013 à Paris, quelques semaines avant la sortie du film \"Belle et Sébastien\".
Nicolas Vanier pose le 21 novembre 2013 à Paris, quelques semaines avant la sortie du film "Belle et Sébastien". (PATRICK KOVARIK / AFP)