Cet article date de plus de dix ans.

Bactéries et virus responsables d'un cancer sur six

C'est ce que conclut une étude du Centre international de recherche sur le cancer de Lyon. Parmi les virus en question, ceux de l'hépatite B ou C, qui provoquent des cancers du foie.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un cancer sur six serait dû à une infection. Ils pourraient donc être combattu par des médicaments ou des vaccins, à l'instar du Gardasil contre le Papillomavirus. (DURAND FLORENCE/SIPA)

Il y a les causes génétiques, environnementales, comportementales... mais aussi infectieuses pour le cancer. Selon une étude du Centre international de recherche sur le cancer (Circ) de Lyon, publiée dans la revue scientifique The Lancet Oncology et reprise par Le Parisien mardi 22 mai, un cancer sur six est lié à une infection bactérienne ou virale. 

"Une quinzaine de virus, bactéries ou parasites sont connus depuis longtemps pour être à l'origine de cancers",  explique au quotidien Catherine de Martel, l'une des auteurs de l'étude. Parmi eux : la bactérie Helicobacter pylori, provoquant des cancers de l'estomac ; les virus des hépatites B et C, responsables de cancers du foie ; ou encore le Papillomavirus, qui joue un rôle dans le cancer du col de l'utérus.

Inquiétant ? Pas vraiment. Car l'étude signifie aussi qu'un cancer sur six pourrait être évité en combattant ces microbes.

Perrine Bonnet, Florence Bouquillat / France 2


Et bonne nouvelle : même s'il faut encore "lutter contre certaines réticences à la vaccination" (contre l'hépatite B par exemple), les pays développés, comme la France, ont les moyens de traiter les infections et prévenir les cancers, avec des antibiotiques par exemple. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Découverte

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.