VIDÉO. 1er-Mai à Paris : le premier secrétaire du PS demande une commission d’enquête parlementaire après les violences

Olivier Faure, premier secrétaire du Parti socialiste, s'est demandé, mercredi sur franceinfo, "pourquoi les forces de l'ordre ont tardé à intervenir" lors des violences à l'occasion de la manifestation du 1er-Mai, à Paris.

FRANCEINFO / RADIO FRANCE

Olivier Faure a réclamé, mercredi 2 mai sur franceinfo, une commission d’enquête parlementaire après les violences commises lors de la manifestation du 1er-Mai à Paris. Pour le premier secrétaire du Parti socialiste s'est interrogé l'évaluation des risques en amont de la manifestation. "La question qui est posée aujourd'hui, c'est pourquoi les forces de l'ordre ont tardé à intervenir, a lancé Olivier Faure.

La police n'est pas en cause, mais visiblement les consignes qui ont été données n'étaient pas celles de la fermeté a priori, mais de la fermeté a posteriori.

Olivier Faure

à franceinfo

"Alors même qu'elles avaient anticipé la présence du black bloc. On peut se demander s'il n'y a pas eu une sous-évaluation de ce qu'étaient les risques encourus par la manifestation", a lancé le premier secrétaire du PS.

Pour Olivier Faure, il s'agit de "faire la lumière sur les raisons qui ont conduit à ce mode opératoire" et de "délivrer les forces de l'ordre de toute suspicion, car ce ne sont pas elles qui sont en cause, mais la chaîne de commandement". "La question qu'il faut se poser c'est à qui sert en fait le crime ? C'est une question", a déclaré le socialiste.

Invité sur France Inter au même moment, mercredi matin, le préfet de police de Paris a "donné l'ordre à 16 heures de projeter l'ensemble des moyens que nous pouvions concentrer, en prenant en compte la présence entre les fauteurs de trouble et les forces de l'ordre prêtes à avancer, la présence d'un groupe d'au moins un millier de personnes qui elles ne cassaient pas et ne se livraient pas à des exactions nécessitant qu'on les interpelle ou qu'on les bouscule".

Olivier Faure, premier secrétaire du Parti socialiste, le 2 mai 2018.
Olivier Faure, premier secrétaire du Parti socialiste, le 2 mai 2018. (RADIO FRANCE / FRANCEINFO)