Découverte : au lac de Serre-Ponçon

a revoir

Présenté parNathanaël de Rincquesen

Diffusé le 24/07/2014Durée : 00h39

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Alex Jaffray : S'il y avait des ingédient, jes les connaitraît et je serais au bord de ma piscine. Il faut avoir l'impression d'avoir déjà entendu le morceau. Merci Alex.

Aujourd'hui, nous découvrons le lac de Serre-Ponçon, un lac artificiel dans le sud des Alpes à la limite des Hautes-Alpes et des Alpes-de-Haute-Provence.

Dans son costume de capitaine, Roger est toujours fier de recevoir les passagers à bord de son bateau. Sirène de bateau.

C'est parti pour 1H30 de voyage au fil de l'eau.

Ce sont de magnifiques paysages, des cartes postales en direct. C'est reposant, apaisant.

Avant, il naviguait sur la Seine.

Ça va faire trente ans sur ce lac, avec le même plaisir, regardez.

Le capitaine aime partager sa passion pour ce lac, où les surprises ne manquent pas, comme ce joyau posé au milieu de l'eau: la chapelle Saint-Michel, construite au Xlle siècle.

Elle a un lien étroit avec le Mont Saint-Michel en Normandie: les moines bâtisseurs de San Michele, en Italie, en allant aider à construire le Mont Saint-Michel, ils ont construit plusieurs chapelles dans la région.

Autre spécificité dé la région: une curiosité géologique. "Les Demoiselles coiffées". Depuis plus de 30.000 ans l'érosion sculpte ces colonnes au chapeau de pierre. Retour sur l'eau. Les chiffres donnent le tournis: plus d'un milliard de m3 d'eau, est la plus grande retenue artificielle d'eau en France. indissociable du lac, le plus grand barrage en terre d'Europe. 10 % de l'hydroélectricié française est produite ici. Pour le construire, 4 villages ont été sacrifiés à la fin des années 50. Voici les images de Savines, aujourd'hui disparu. la mairie, l'école et l'église sont détruites en même temps. Le village est plongé sous 1200 millions de m3 d'eau. Roger Cézanne, 25 ans à l'époque, n'a rien oublié.

Aujourd'hui encore, vous vivez dans ce village.

Oui, Savines, c'est les commerces, l'église, la mairie. Il m'arrive parfois de rêver que je marche dans la rue, sous l'eau.

C'est un rêve ou un cauchemar.

Les deux à la fois. Plutôt un cauchemar, c'est impressionnant.

Le lac est un paradis de 3.000 hectares aux allures de station balnéaire. Voici le coin des kitesurfeurs. Pierre revient ici tous les ans.

Il y a presque toujours assez de vent pour faire du kite.

Ce matin, il prend de la hauteur. Une balade en hydravion. Le lac révèle de jolis secrets.

Les criques, les bateaux, ça vaut le détour! pour les pêcheurs: truites, ombles chevaliers, perches, ne manquent pas. Denis ne s'intéresse qu'à une seule espèce.

Ce lac est réputé pour ses brochets énormes.

C'est justement un brochet qui mord à l'hameçon. Bien décidé à ne pas se laisser prendre. Il est très vite relâché.

Pour deux raisons : d'abord j'aime voir le poisson partir, et parce que j'espère le reprendre quand il sera plus gros.

Les reflets d'or marquent la fin de la journée sur un lac immense. Une mer à la montagne.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==