Harkis : la réaction de la communauté

Comment la communauté de harkis en France a-t-elle perçu l'hommage du président de la République ? Le reportage de France 2.

France 2

Le traitement des harkis par la France a été reconnu par la République, plus d'un demi-siècle après la guerre d'Algérie. Pour Abdelkader Hamoudou, 75 ans, interrogé par France 2, ça vaut toutes les médailles. "J'ai toujours été optimiste. Aujourd'hui, je sens une arrivée de paix au fond de mon cœur", dit-il simplement. C'est une victoire pour ceux qui furent oubliés de l'histoire.

En Algérie, ils sont massacrés

Comme lui pendant la guerre d'Algérie, des milliers de soldats musulmans combattent au côté des Français. Mais à la fin du conflit, considérés comme des traîtres par les Algériens, les harkis doivent fuir leur pays. Ils sont entre 60 et 100 000 à s'installer en France, parqués dans des camps. Ceux qui sont restés en Algérie, des dizaines de milliers de harkis, ont été massacrés. Ali Amrane attendait cette reconnaissance pour honorer la mémoire de son père. "Je suis fier de notre parcours", dit-il.

Le JT
Les autres sujets du JT