Harkis : la France reconnaît sa responsabilité

C'était une promesse de campagne de 2012. François Hollande a reconnu la responsabilité de la France dans l'abandon des harkis ce dimanche 25 septembre. 

France 2

Ils ont combattu aux côtés de l'armée française, il y a plus de 50 ans, en Algérie. Aujourd'hui, dimanche 25 septembre, la République leur rend un hommage national aux Invalides, à Paris. Parmi ces anciens combattants, les harkis, ces soldats oubliés. Cette journée fera date, c'est celle de la reconnaissance officielle de leurs sacrifices.

Aveu attendu

La France a failli, cet aveu, les harkis l'attendaient depuis longtemps. Une cérémonie aussi très politique à huit mois de la présidentielle avec côte à côte tous les ténors de gauche comme de droite. "Je crois qu'il est capital que l'on continue à dire ce qu'a été le sacrifice des harkis parce que c'est vrai que dans ce domaine, la France n'a pas toujours été à la hauteur de ce devoir de reconnaissance", indique Jean-François Copé, candidat à la primaire de droite. Les harkis espèrent désormais que la reconnaissance de la France soit inscrite noir sur blanc dans un texte de loi.

Le JT
Les autres sujets du JT
Cérémonie aux Invalides pour les vétérans harkis tombés en Algérie, à Paris, le 25 septembre 2012.
Cérémonie aux Invalides pour les vétérans harkis tombés en Algérie, à Paris, le 25 septembre 2012. (CITIZENSIDE.COM / AFP)