Congé parental : disparités entre père et mère

a revoir

Présenté parElise Lucet

Diffusé le 12/06/2013Durée : 00h49

Rémy et ses copains se le sont promis : ils n'en feront pas partie.

On commence par ce projet de réforme du congé parental. Le gouvernement veut rééquilibrer la balance dans le couple, car a 96 % ce sont les femmes qui arrêtent de travailler. Le projet de loi réserve les six derniers mois aux papas pour les encourager à profiter de leur bébé.

Quand leurs jumelles sont nées en 2011, Maria Donzeau et son mari ne se sont même pas posé la question. C'est elle qui a pris le congé parental, et a arrêté de travailler pendant 3 ans.

C'est moi qui arrête car c'est lui qui rapporte financièrement. Il a un poste important.

Prendre une partie du congé parental de sa femme, son mari n'est pas vraiment emballé.

Et pourtant, dans un an, va se mettre à l'heure de la parité. Jusqu'à maintenant, a partir du 2e enfant, le congé parental de 3 ans, était pris en totalité par l'un des deux parents, la mère dans 96% des cas. A partir du 1er juillet 2014, il sera de deux ans et demi.

Je sors d'un congé parental. C'est trop court pour se mettre dans le bain.

J'ai eu 3 enfants etj'aurais aimé en profiter.

J'aurais pris 6 mois.

Le but est de permettre aux mères de reprendre le travail plus rapidement, et de changer les mentalités.

Il faut permettre aux femmes et aux hommes d'articuler les carrières des unes et des autres. Très souvent, les interruptions de carrière sont préjudiciables.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==