Cet article date de plus de huit ans.

Circulation alternée : les automobiles, vraies responsables de la pollution ?

Publié
Temps de lecture : < 1 min.
Article rédigé par
France Télévisions

Alors la circulation est-elle la 1ère cause de pollution? Ces mesures sont-elles efficaces après l'expérience française de 1997? C'est le question-réponse de ce soir.

Ce sont les grands accusés: les automobilistes. La circulation, première cause de pollution? C'est vrai. Pour Airparif, aucun doute, voitures, bus et camions sont les principaux responsables.

C'est une part importante, de l'ordre de 40% en région parisienne, dans la partie dense de l'agglomération où tout le monde habite plus ou moins près d'une voie à grande circulation.

Les partisans de la circulation alternée l'affirment: la mesure s'est montrée efficace en 1997. Là encore, c'est vrai. C'est la seule fois en France et si cette expérience a laissé de mauvais souvenirs à certains, elle a convaincu les scientifiques.

Nous avons remarqué une baisse d'environ 20% des polluants, dans le centre de Paris. Il avait fallu quelques jours pour le voir mais la diminution était assez nette.

Cela a déjà marché à l'étranger? Là, c'est faux. Athènes, ville la plus polluée d'Europe, le fait depuis 1982, 11 mois par an, sans résultats. Les Grecs ont compris comment contourner la mesure.

Je travaillais dans le centre-ville alors pour contourner l'interdiction, j'avais deux voitures, une paire et une impaire, comme tout le monde.

Même bilan mitigé à Milan et à Rome, la circulation alternée à l'italienne prévoit un grand nombre d'exceptions qui rendent la mesure inefficace.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.