Cinéma : le motion capture, prouesse technologique

a revoir

Présenté parJulian Bugier

Diffusé le 31/07/2014Durée : 00h40

Voir la vidéo
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

On vous emmène ce soir dans les coulisses des succès du cinéma. Quel est le point commun, par exemple, entre "Avatar" et "La planète des singes", actuellement en salles ? Eh bien, ce sont deux films tournés en motion capture. Une technique d'enregistrement des mouvements audacieuse, qui transforme le jeu des acteurs. Christophe de Vallambras nous expliquera tout dans un instant. Mais d'abord, voici les plus impressionnantes prouesses réalisées avec cette technologie.

Une technlogie dernier cri.

Cesar dans "La planète des signes", "Golum du Seigner des anneaux", ou "Le capitaine Haddock", version Spielberg, 3 héros un seul comédien. Le Britannique Andrew Serkis est devenu LA référence dans l'utilisation de la capture de mouvements. Grâce a ce procédé, il donne l'apparence humaine a des créatures de science-fiction. Tous les primates du film sorti en France hier sont animés par ce dispositif qui reflète les moindres émotions.

Quand on est filmé de tout près, il faut être capable d'intérioriser ses sentiments pour faire passer l'émotion et ne pas être dans la caricature.

La technique se perfectionne mais date des années 90. Des capteurs sont placés sur le corps ou le visage des comédiens. Chaque mouvement et expression sont saisis par l'ordinateur. On peut ensuite superposer n'importe quelle image. La capture de mouvements a aussi révolutionné le jeu vidéo. Fini les figurines numériques, place aux acteurs en chair et en os, propulsés en trois dimensions.

Des qu'une nouvelle technique est créée par le jeu vidéo, on essaie de se l'approprier. Le jeu devient de plus en plus cinématopgraphique.

Leader du box-office américain avec "La planète des singes", Andrew Serkis réclame plus de reconnaissance. Il milite pour la création d'un Oscar récompensant ce type de rôle.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==