Brésil : à la découverte du Corcovado

a revoir

Présenté parDavid Pujadas

Diffusé le 02/12/2013Durée : 00h40

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Un voyage, sans doute une découverte pour la plupart d'entre vous. Dans 6 mois, le Brésil accueillera la Coupe du monde de football. Voici l'envers de la carte postale la plus célèbre de ce géant émergent. La fameuse baie de Rio. A gauche, au fond, le pain de sucre. A droite, le Corcovado, ce pic de granit de 700 mètres qui accueille la statue du Christ qui surplombe la ville. Elle a été inaugurée il y a un peu plus de 80 ans. Elle doit son aspect à un Français.

Perché au milieu de la plus grande forêt urbaine du monde, le Christ rédempteur domine Rio de Janeiro. Pour l'atteindre, il faut un peu de patience et beaucoup de rythme.

Les touristes gravissent le Corcovado en petit train. 700 mètres d'altitude et, au bout, un rêve pour ce couple français.

Ça doit être quelque chose de magique, d'émouvant, qui va nous faire frissonner quand on va être au pied du Christ rédempteur.

C'est le monument le plus visité au Brésil. Chaque année, plus de 600.000 touristes viennent admirer le Christ et sa vue imprenable sur la baie de Guanabara. Malgré la chaleur écrasante, la magie opère.

J'ai presque envie de pleurer de voir ça.

C'est impressionnant, je ne pensais pas qu'il était si grand.

38 mètres de hauteur façonnés par le sculpteur français Paul Landowski il y a 82 ans. Une commande de l'Eglise catholique pour affirmer sa puissance. Le père Omar est le gardien de la chapelle du Christ.

Tout le revêtement du Christ est en pierre de savon. Derrière chaque petite mosaïque il y ale nom d'une personne qui a donné de l'argent pour aider à la construction du monument.

En cette fin d'après-midi, les touristes se transforment en fidèles le temps d'une bénédiction.

Face au Christ, se dresse l'autre merveille de Rio. Taillée, elle, par la nature. La montagne du Pain de Sucre.

Difficile de croire que nous sommes en plein centre de Rio. Chaque année, plus d'un million de visiteurs viennent admirer la vue 400 mètres plus haut. Tous les moyens sont bons pour y arriver.

Tes deux pieds sur ces pierres-là, c'est bien.

Flavio Carneiro enseigne sa passion aux touristes.

Tout carioca qui se respecte a un jour escaladé cette montagne. Tous les grimpeurs commencent ici.

3 h de montée au lever du jour et au bout la récompense pour ce vacancier allemand.

J'aimerais rester ici tout l'été mais je dois rentrer à Noël.

Paula Medeiros a préféré une option beaucoup moins épuisante. Cette guide est venue ici plus de 600 fois.

Si tu vas à Rio, n'oublie pas de monter là-haut.

A la base les Indiens appelaient la montagne "mont pentu". Les Portuguais ont cru que cela voulait dire "pain de sucre" car elle ressemble aux tas de sucre de canne après la décantation.

Une montagne sacrée pour les habitants de la ville qui leur offre chaque soir le plus beau coucher de soleil de Rio.

Sommes-nous capables de nous priver, pour 48 heures, d'Internet et des téléphones portables ? Les psychiatres ont identifié cette nouvelle forme de dépendance. 57% d'entre nous avouent un besoin de déconnecter. Certains franchissent le pas, pour un an ou pour un week-end.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==