"Des taux de réussite très élevés nous interpellent" : des membres de jury du baccalauréat dénoncent des arrangements avec les notes dans certains lycées

En raison du coronavirus, le baccalauréat de l'année 2020 est en contrôle continu et des enseignants membres de jurys s'interrogent sur les notes envoyées par certains établissements.

Un élève devant les résultats du baccalauréat dans un lycée de Grandmont à Tours, le 5 juillet 2019 (photo d\'illustration).
Un élève devant les résultats du baccalauréat dans un lycée de Grandmont à Tours, le 5 juillet 2019 (photo d'illustration). (GUILLAUME SOUVANT / AFP)

Après une année scolaire très particulière, les résultats du baccalauréat 2020 seront publiés mardi 7 juillet. Un examen basé sur le contrôle continu à cause du coronavirus et du confinement, la majorité des candidats sont donc d'ores et déjà fixés sur leur sort. Mais le suspense demeure pour les lycéens dont la moyenne est un peu juste et qui pourraient être repêchés. Le ministère de l’Éducation nationale a demandé "de la bienveillance" aux jurys d’harmonisation après cette année perturbée.

Mathilde, professeur d'histoire, a siégé ces derniers jours dans un gros jury du baccalauréat en région parisienne avant même l'harmonisation. Elle a vu arriver des moyennes étonnantes en provenance de certains lycées. "Nous avions une douzaine d’établissements, il y en avait quatre ou cinq avec des taux de réussite très largement supérieurs à ce qu’il se passait d’habitude, explique l’enseignante, parce que l’on avait les résultats des trois années précédentes avec des augmentations entre 17 et 40%. Le jury a rédigé un courrier pour signaler que des taux de réussite très élevés nous interpellaient un petit peu."

Des notes gonflées ?

Des anomalies pour certains lycées, un constat partagé par le SNES-FSU. La secrétaire générale adjointe du syndicat Sophie Vénétitay va même plus loin : "On a vu dans des lycées des augmentations de notes avant même le début des jurys. Si l’on prend la moyenne du premier et du deuxième trimestre, qui devait être la note du contrôle continu, ce n’est pas forcément cette note qui a été mise pour le baccalauréat."

C’est parfois une note gonflée de plusieurs points qui arrive aux jurys et c’est extrêmement problématique.Sophie Vénétitay, secrétaire générale adjointe SNES-FSUà franceinfo

De son côté, le ministère explique avoir reçu seulement quelques signalements de cette nature mais assure que ces anomalies sont extrêmement rares et qu’elles seront corrigées lors des délibérations.

Bac : petits arrangements avec les notes ? Ecoutez le reportage d'Alexis Morel
--'--
--'--