Baccalauréat : une première épreuve difficile à passer

Mercredi 15 juin c'était le coup d'envoi du baccalauréat 2016. La première épreuve, celle de philosophie, n'est pas des plus simples pour tout le monde. 

FRANCE 2

Au lycée des Arènes à Toulouse, quelques 408 élèves de section littéraire s'apprêtent à composer en quatre heures leur épreuve de philosophie, ce mercredi 15 juin. Une épreuve qui marque le coup d'envoi du baccalauréat 2016. Sujets du jour : "Nos convictions morales sont-elles fondées sur l'expérience ?" et "Le désir est-il par nature illimité ?"

Un gros coup de stress

Rire nerveux, genoux qui tremblent... bien souvent le bac est un mélange de peur et d'excitation. Si certains sont angoissés, d'autres essaient de relativiser. "Soit on se loupe, soit on réussit donc dans tous les cas, il ne faut pas stresser", raconte une élève. Et quelques minutes plus tard, c'est l'heure. "J'amène les sujets dans la salle", indique un professeur. "C'est toujours un moment émouvant, c'est quand même un rite important pour les élèves. Et cette première épreuve est en plus symbolique".

Trois heures plus tard, les premiers élèves sortent. "J'ai vraiment l'impression d'avoir tout dit et m'être plutôt bien débrouillée", confie une élève. Résultat le 5 juillet prochain.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les élèves de terminale sont en pleine épreuve de philosophie du bac au Lycée Fénelon de Lille (Nord), le 15 juin 2016.
Les élèves de terminale sont en pleine épreuve de philosophie du bac au Lycée Fénelon de Lille (Nord), le 15 juin 2016. (CITIZENSIDE/THIERRY THOREL / CITIZENSIDE)