Cet article date de plus de cinq ans.

Bac : Adèle Van Reeth a planché sur la philo

Publié
Durée de la vidéo : 4 min.
Bac : Adèle Van Reeth a planché sur la philo
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

684 700 lycéens planchaient ce mercredi 17 juin sur l'épreuve de philosophie du baccalauréat. Adèle Van Reeth, philosophe, répond aux questions de France 3.

Les énoncés de philosophie sont-ils un bon cru cette année ? Pour Adèle Van Reeth, philosophe, "il n'y a pas de bons ou mauvais sujets. En revanche, beaucoup de sujets avaient une formulation intéressante, interpellant, voire même belle".
À la sortie des épreuves ce mercredi 17 juin, de nombreux élèves ont été déçus de ne pas avoir traité la liberté. Pour Adèle Van Reeth, "la philosophie est intemporelle, les sujets posent des questions qui sont coupées de toute actualité. Ça ne veut pas dire qu'il ne faut pas s'y référer. Faire des pronostics par rapport à l'année qui s'est écoulée, ce n’est jamais un bon calcul", affirme la philosophe.

"Une question intéressante"

Si la philosophe avait dû plancher aujourd'hui sur un des sujets, elle aurait pris : "Suis-je ce que mon passé fait de moi". Pour elle, "ce n'est pas simplement le moi, il y a la notion du temps et celle de l'identité. Les deux mêlées ensemble posent une question intéressante". Mais attention, "ça peut aussi être un piège", a-t-elle confié sur le plateau du Grand Soir 3.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Bac 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.