Bac 2022 : des correcteurs affirment que certaines notes ont été augmentées sans leur accord

Cela concerne les épreuves de spécialité du mois de mai. Les syndicats des enseignants et des inspecteurs ont alerté le ministère de l'Education nationale. Ils dénoncent une rupture de confiance.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des copies des épreuves de mathématiques, l'une des spécialités du baccalauréat 2022, le 11 mai, à Paris. (THOMAS SAMSON / AFP)

"Dans ma discipline, toutes les notes ont pris un point", témoigne un professeur d'histoire-géographie sur les réseaux sociaux. Comme lui et alors que les candidats planchent, jeudi 16 mai, sur les épreuves de français du bac, de nombreux correcteurs des épreuves de spécialité font part de leur consternation après avoir découvert que les notes attribuées à certaines copies ont ensuite été relevées à leur insu. Une action facilitée par la numérisation des corrections. Désormais, une note peut être modifiée en quelques clics pour un lot entier de copies.

Les syndicats redoutent de possibles dérives

Chaque année, une harmonisation des notes est réalisée afin de réduire les éventuels écarts de notation entre les lots des différents correcteurs. Mais cette pratique "doit se faire au moment de la correction par les correcteurs eux-mêmes, sous le pilotage des inspectrices et des inspecteurs", précise Éric Nicollet, représentant du SUI-FSU, le syndicat des inspecteurs. "Aujourd'hui, nous avons un système informatique qui nous permet, après que les correcteurs ont arrêté les notes, de les modifier encore, explique Éric Nicollet. 

"De notre point de vue, il s'agit d'une rupture de confiance entre nos inspectrices, inspecteurs et les enseignantes, les enseignants correcteurs des copies. D'autre part, il y a la crainte que ces pratiques puissent se généraliser à l'avenir."

Éric Nicollet, représentant du SUI-FSU

à franceinfo

Le représentant du SUI-FSU craint que ce procédé puisse "ensuite permettre des dérives, peut-être vers des consignes d'affichage de notes qui dépendraient de choix stratégiques, de choix plus politiques. Nous voulons absolument nous préserver de ces éventuelles dérives."

>>Bac : les onze conseils pratiques d'un spécialiste pour réussir l'épreuve du grand oral

Le SUI-FSU a fait publiquement part de son inquiétude – ce qui est assez rare –de même que les syndicats enseignants au sujet de ce phénomène de notes augmentées sans l’accord des correcteurs. Les inspecteurs demandent des explications au ministère de l'Education nationale. "On n'a pas changé le processus", ont déjà répondu les équipes de Pap NDiaye". Selon elles, seul "l'affichage" a été modifié, "mais il n'y a pas eu de consignes nationales de relever les notes".

Bac 2022 : des correcteurs affirment que certaines notes ont été augmentées sans leur accord - le reportage de Noémie Bonnin
écouter

Retrouvez les résultats
du bac avec

chercher un résultat

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.