Automobile : enquête sur les délits de grande vitesse

a revoir

Présenté parMarie Drucker

Diffusé le 28/09/2014Durée : 00h30

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Je lui ai dit que maintenant, cela allait être plus difficile, que ses adversaires n'allaient pas le ménager, et ses amis pas davantage! Je vais vous faire des confidences: on peut très bien être utile à son pays sans être président de la République.

Notre enquête sur les délits de grande vitesse, ces conducteurs qui roulent à près de 200 km/h. Pour les intercepter, la police met en place des dispositifs spécialement dédiés. Reportage avec ces motards qui risquent leur vie pour arrêter ces.

Ce policier n'a pas le droit à l'erreur. Ce soir-la, l'autoroute est très fréquentée et il doit rattraper ce motard qui roule à près de 200 km/h sur une portion limitée à 90.

On se met sur la droite. Vous stoppez la machine, s'il vous plaît.

En moins d'une minute, le conducteur en excès de vitesse est.

Vous avez été pris à la vitesse de 178 km/h au lieu de 90.

L'homme ne semble pas surpris de son arrestation.

En ligne droite, il ne se passe rien, il fait nuit, il n'y a personne, donc je tourne la poignée.

Maintenant, ça va vous calmer ou pas.

Je verrai.

La sanction ne se fait pas attendre, les policiers lui retirent son permis sur-Ie-champ. Des chauffards comme lui, les policiers en croisent à chaque.

Il n'y a pas de profil type, ce sont des gens qui aiment la vitesse et qui pensent que l'autoroute est un circuit. Mais il y a des gens autour, des familles, et on ne peut pas laisser passer de telles vitesses.

Pour intercepter ces personnes, comment faites-vous.

Forcément, on roule au-dessus des limitations! Mais bon, on ale métier qui nous aide et l'expérience. Pour contrôler ces très grands excès de vitesse, il faut mettre en place un dispositif exceptionnel. Huit équipages de deux motocyclistes sont en attente le long de cette bretelle d'autoroute. Un peu en amont, des policiers postés sur un pont leur donnent la vitesse et la description des véhicules à intercepter.

227 km/h, la moto sous le pont. record pour les policiers. Quelques secondes plus tard, le motard est cerné par les deux coéquipiers. Sur la moto, un couple. Le conducteur sait déjà ce qu'il risque.

Je pense que j'ai perdu mon permis, et là, je n'ai pas trop envie de parler.

Face aux policiers, l'homme va malgré tout essayer de se défendre.

J'ai tiré un coup et je n'ai même pas fait attention a combien j'étais. Ça monte vite. Vous étiez à combien.

Peut-être 150.

L'homme n'a visiblement pas conscience d'être un danger pour les autres, le policier tente de le faire réagir.

Les délits de grande vitesse, c'est la bête noire du gouvernement. Même si vous n'avez jamais rien fait, jamais perdu de point, 227, ça ne passera pas. J'ai peur pour vous.

C'est un ami qui récupère la moto, le couple, lui, repart à La sanction risque d'être lourde: convocation au tribunal, amende de plusieurs centaines d'euros mais surtout un retrait de permis qui risque de lui coûter son travail, car conduire lui était nécessaire dans son emploi.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==