Attentat de Londres : la piste des islamistes radicaux

a revoir

Présenté parElise Lucet

Diffusé le 24/05/2013Durée : 00h50

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Il était père d'un enfant de 2 ans. Les deux hommes qui ont commis cet assassinat barbare étaient connus des milieux islamistes et des services de renseignement. Ils étaient même sous surveillance mais pas assez étroite. Aujourd'hui tout le monde se demande si l'on peut éviter ces actes imprévisibles et isoles.

Il était l'un des membres actif du mouvement radical AI-Mouhajiroun, Michael Adebolajo. Un groupe qui manifeste fréquemment à Londres. On le voit d'ici avec cette pancarte qui dénonce "une croisade contre les musulmans". Un discours extremiste à la marge au sein de la communauté musulmane londonienne. Il n'est jamais loin d'une des figures de l'islamisme radical, Anjem Choudary. surveillaient Adebolajo depuis plusieurs années, Iui, comme des dizaines d'autres.

Des suspects comme cela, adeptes de discours extremistes sur internet, il y en a beaucoup. Difficile d'en sortir un du lot, de voir quelque chose de significatif.

Michael Adebolajo est issu d'une famille chértienne, il s'est converti à l‘lslam à l'âge de 15 ans. Ses études se déroulent normalement, il intégré l'université et fréquenté d'abord une mosquée modérée.

Je me souviens de quelqu'un de très gentil malgré sa carrure imposante, très doux, humble et clairement intelligent.

Adebolajo se laisse ensuite convaincre, entrainé par un discours intransigeant. Il rejoint ce fameux groupe AI-Mouhajiroun. Nous avions rencontré certains de ses membres en 2011. Dans cette petite salle de prière, le leader Choudary y prône un discours radical. Il est d'ailleurs interdit de séjour en France. Son mouvement doit aussi régulièrement changer de nom. Est-ce les discours du mentor qui ont fait basculer Adebolajo dans la violence et la sauvagerie ?.

Le JT
Les autres sujets du JT