Asthme : un handicap en progression

a revoir

Présenté parElise Lucet

Diffusé le 06/05/2014Durée : 00h48

Ou indirectement. Par exemple, un arbre dans une zone très polluée va libérer plus de pollens qu'un arbre dans une zone saine, un réflexe pour être sûr de se reproduire avant de mourir. Les expositions professionnelles à certaines substances ont aussi majoré les risques. Dans les causes environnementales, citons l'alimentation. L'arrivée de fruits et légumes exotiques ou d'additifs alimentaires utilisés dans des produits bon marché. Sans oublier le tabac, un puissant irritant bronchique.

Elise Lucet : Certaines informations ne passent pas assez auprès des patients ? Visiblement. 6 asthmatiques sur 10 sont insuffisamment traités, souvent parce qu'ils ont mal assimilé les conseils. Une façon d'y remédier, c'est de se rendre dans des "écoles de l'asthme" ou des "ateliers du souffle". Il y en a 120 en France. Notons aussi que les asthmatiques fument autant que les autres! C'est un vrai obstacle a un traitement efficace. Pour le sport, un enfant bien éduqué sur la prise en charge de son asthme peut en faire. S'il fait du vélo en campagne, on lui dit comment faire au cas où. Inutile pour la mère d'être sur le porte.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==