VIDEO. Le centre-ville de Nice envahi par des goélands agressifs

Les oiseaux se multiplient et ne se contentent plus de chaparder de la nourriture sur les étals : ils n'hésiteraient pas désormais à attaquer les animaux domestiques, selon certains habitants.

FRANCE 3

Un scénario à la Hitchcock. Progressivement, année après année, des colonies de goélands investissent la ville de Nice (Alpes-Maritimes), et ne se contentent plus du bord de mer pour chaparder de la nourriture. Ils sont partout : sur les tentes des commerçants du marché, sur les toits des immeubles ou sur les voitures, rapporte France 3 Côte d'Azur.

Les volatiles ont de quoi faire peur, notamment aux propriétaires d'animaux de compagnie. L'an dernier, alors qu'une retraitée lisait son journal sur la promenade des Anglais, son yorkshire avait été emporté au large par un groupe de goélands, puis jeté en mer avant d'être dévoré. Un habitant affirme les avoir a vus à l'œuvre :

J'étais sur mon balcon et ils se sont attaqués à un chat. Ils l'ont massacré.

Jean-Claude Regnault, poissonnier

 

Une campagne de stérilisation au printemps

Preuve du ras-le-bol des riverains, deux goélands, tués par des tirs de carabines, ont été retrouvés le mois dernier dans le quartier de Cimiez. La ville de Nice a décidé d'agir pour résoudre le problème. A l'automne, un comptage des oiseaux et de leurs nids doit permettre de dresser une cartographie de leur population, et, au printemps, les œufs des goélands seront stérilisés pour limiter leur reproduction.

Des mesures déjà prises dans des villes de la côte Atlantique, confrontées au même type de problèmes : à Trouville (Calvados), la police fait même appel à un drone pour dénicher les œufs trop haut perchés.

Le JT
Les autres sujets du JT
Depuis quelques années, les goélands sont de plus en plus nombreux à Nice (Alpes-Maritimes).
Depuis quelques années, les goélands sont de plus en plus nombreux à Nice (Alpes-Maritimes). ( MAXPPP)