Une chasseuse visée par les critiques après avoir posé souriante à côté d'une girafe tuée

Le cliché, pris en 2010, a été exhumé sur Twitter lundi par le comédien Ricky Gervais.

Une Américaine, Rebecca Francis, a été harcelée après la diffusion d\'une photo sur Twitter, le 13 avril 2015, où elle apparaît souriante à côté d\'une girafe tuée (photo d\'illustration).
Une Américaine, Rebecca Francis, a été harcelée après la diffusion d'une photo sur Twitter, le 13 avril 2015, où elle apparaît souriante à côté d'une girafe tuée (photo d'illustration). (TINA MALFILATRE / BIOSPHOTO / AFP)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Rebecca Francis a déjà chassé des ours, des élans, mais aussi des zèbres, des lynx ou des antilopes, détaille Mashable (en anglais). Cette Américaine fait désormais face à la colère des internautes pour une photographie, prise en 2010, où on l'aperçoit souriante, allongée à côté d'une girafe qu'elle vient de tuer.

Colère et menaces de mort sur Twitter

Le cliché a été exhumé par le comédien Ricky Gervais, qui l'a posté sur son compte Twitter, lundi 13 avril. "Qu'est-ce qui est arrivé dans votre vie pour que vous ayez envie de tuer un magnifique animal et ensuite de vous allonger à côté de lui en souriant ?" s'est interrogé l'acteur sur le réseau social.

Le Britannique poste régulièrement des messages consacrés aux animaux et aux menaces auxquels ils font face. Les internautes ont aussitôt fait part de leur indignation face au comportement de Rebecca Francis, certains n'hésitant pas à poster des menaces de mort à son encontre, relate Mashable.

Aucun regret pour la chasseuse

Rebecca Francis a riposté, évoquant des "conditions uniques" lors de cette chasse. "On m'a montré cette vieille girafe (...), qui avait largement dépassé l'âge pour se reproduire et était proche de la mort, argue l'Américaine, interrogée par le site spécialisé HuntingLife.com. Elle allait inévitablement mourir bientôt. (...) Une fois tuée, les [locaux] sont venus chercher sa viande. ils ont aussi utilisé sa queue pour faire des bijoux, ses os pour faire d'autres choses, et ils n'ont pas gâché une seule partie de l'animal." La chasseuse ne "regrette pas une seule seconde" son geste.

 

We just connected with Rebecca Francis and got a statement on her Giraffe hunt that anti-hunters are attacking her for. ...

Posted by HuntingLife.com on Tuesday, April 14, 2015