Le Conseil d'Etat interdit la chasse du grand tétras pendant cinq ans

La population de cet oiseau est en déclin et il est qualifié de "vulnérable" sur la liste rouge française des espèces menacées.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un grand tétras pousse un cri dans une forêt des Dolomites (Italie), le 19 mai 2009. (MAXPPP)

C'est le plus gros oiseau terrestre sauvage d'Europe. Le Conseil d'Etat a imposé la suspension de la chasse au grand tétras dans une décision rendue publique mercredi 1er juin. "Il est enjoint au ministre chargé de la chasse de prendre avant le 15 juillet 2022 un arrêté suspendant la chasse au grand tétras sur l'ensemble du territoire métropolitain de la France pour une durée de cinq ans", explique l'institution. Les obligations de l'Etat en matière de protection de la biodiversité et de préservation des espèces sauvages sont mises en avant par le Conseil d'Etat pour justifier sa décision.

Ce dernier avait été saisi par plusieurs associations de défense de l'environnement qui réclamaient ce moratoire concernant la chasse de cet oiseau, également appelé coq de bruyère. Elles avaient interpellé le Conseil d'Etat en "constatant le déclin de l'espèce et l'inaction des pouvoirs publics". Cette espèce, qualifiée de vulnérable sur la liste rouge française des espèces menacées, était pourtant encore chassable. 

"Nos associations sont satisfaites de cette décision et appellent en outre le ministère de l'Ecologie à prendre rapidement des mesures fortes pour stopper le déclin du grand tétras", a réagi l'association France Nature Environnement dans un communiqué.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Espèces menacées

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.