VIDEO. L'association L214 dénonce la fourrure de luxe de lapin avec de nouvelles images

Elle condamne les mauvais traitements observés dans trois élevages de lapins Orylag.

ASSOCIATION L214 / YOUTUBE

"Nous demandons à Dior, Fendi et Dolce&Gabbana d’assumer leur part de responsabilité et de renoncer à l’utilisation de la fourrure des animaux." L'association L214, qui milite pour le bien-être animal et l'abolition de la consommation de viande, dénonce la fourrure de luxe de lapin, lundi 18 décembre.

Dans une nouvelle vidéo, l'association montre des images tournées entre septembre et novembre 2017. On y voit des lapins Orylag, "une souche issue d’une sélection génétique conduite par l’Inra [Institut national de la recherche agronomique]", précise Le Monde.

Des animaux prisés pour la fourrure et la viande

"Comme pour les lapins élevés pour la chair, les lapins Orylag sont forcés à vivre en cage durant toute leur vie, affirme L214. Ils ne voient jamais la lumière du jour, sont enfermés dans de petites cages dénuées de tout équipement, hormis mangeoire et abreuvoir."

Il y a en France une quinzaine d'élevages de lapins Orylag, qui sont aussi prisés pour leur viande. Une viande haut de gamme, "présentée sous l’appellation Rex du Poitou, prisée des tables gastronomiques", relève Le Monde.

L214 a déposé des plaintes

L'association a déposé plainte pour mauvais traitements contre les élevages et contre l’Inra devant les procureurs de Niort et de La Rochelle, poursuit le site du quotidien.

Sébastien Arsac, porte-parole de L214, demande notamment "que l’Inra cesse d’utiliser des fonds publics pour l’entretien et le développement d’une filière privée restreinte, très éloignée de l’intérêt général".

Un élevage de lapins Orylag, en France, filmé par l\'association de défense des animaux L214, entre septembre 2017 et novembre 2017.
Un élevage de lapins Orylag, en France, filmé par l'association de défense des animaux L214, entre septembre 2017 et novembre 2017. (ASSOCIATION L214 / YOUTUBE)