Polémique : la chasse à courre remise en question

Plusieurs incidents mettant en cause des chasseurs à courre ont créé un vague mouvement de protestation contre cette pratique que beaucoup jugent barbare.

Voir la vidéo
FRANCE 2

La vidéo a choqué bien au-delà des défenseurs des animaux. Sur les images, un cerf aux abois apparait bloqué par une meute de chiens de chasse à courre dans le jardin d'un particulier. Un mouvement anti chasse à courre prend de l'ampleur depuis plusieurs semaines. Il y a deux mois, un cerf qui avait trouvé refuge dans le jardin d'une maison avait été abattu par des chasseurs. Les habitants du village souhaitent l'interdiction de cette pratique. La sénatrice PS Laurence Rossignol a quant à elle qualifié la chasse à courre de "jeu barbare" qui "génère des douleurs pour l'animal poursuivi".

La France n'est "pas prête" selon Nicolas Hulot

Les uns crient à la barbarie, à la pratique d'un autre âge, les autres répondent "patrimoine national" et "respect des traditions". Les passionnés rappellent que ce sont les chiens qui tuent les proies et que la chasse à courre tue cent fois moins que la chasse à l'arme à feu. La polémique glisse sur le terrain politique. Nicolas Hulot, qui avait manifesté son opposition à la chasse à courre, a finalement estimé que la France n'était "pas prête à l'abandonner".

Le JT
Les autres sujets du JT
Plusieurs incidents mettant en cause des chasseurs à courre ont créé un vague mouvement de protestation contre cette pratique que beaucoup jugent barbare.
Plusieurs incidents mettant en cause des chasseurs à courre ont créé un vague mouvement de protestation contre cette pratique que beaucoup jugent barbare. (FRANCE 2)