Maltraitance animale : les chiffres en hausse inquiètent, le gouvernement réagit

Publié Mis à jour
Maltraitance animale : les chiffres en hausse inquiètent, le gouvernement réagit
Article rédigé par
D.Schlienger, T.Paga, L.Larvor, L.Hauville - France 2
France Télévisions

La maltraitance animale a considérablement augmenté ces dernières années. Pour tenter d'endiguer ce fléau, un service de police et de gendarmerie dédié va désormais enquêter sur ces affaires. 

12 000 infractions de maltraitance animale ont été enregistrées en 2021, soit une hausse de 30% en cinq ans. Devant ces chiffres inquiétants, le ministère de l'Intérieur a annoncé créer une division spécialisée. 15 officiers de police judiciaire seront désormais chargés de ces affaires. Selon la SPA, il y a urgence. Dans un refuge de Rennes (Ille-et-Vilaine), plus de la moitié des animaux recueillis a été maltraitée.

La législation se durcit 

Un chat a notamment vécu toute sa vie dans un sous-sol, sans litière. "On a quand même un chat qui est supposé avoir deux à trois ans, et qui fait la taille d'un chaton", note Mélissa Laure-Motur, directrice de la SPA de Rennes. Tous gardent des séquelles ou des traumatismes. Les maltraitances animales sont particulièrement observées dans les zones rurales. Les chiens et chats sont les premières victimes, mais les animaux d'élevage sont également concernés. La législation a déjà été durcie pour tenter de dissuader les auteurs. Pour les associations, la nouvelle division d'enquêteurs est une petite avancée. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.