Cet article date de plus d'un an.

Indre : un cheval blessé par une entaille profonde, le premier cas de mutilation dans le département

L'animal n'a pas eu d'oreille coupée comme cela a été le cas dans d'autres affaires similaires. La Gendarmerie de l'Indre contacte un à un les propriétaires pour établir une cartographie précise des populations équines.

Article rédigé par
Avec France Bleu Berry - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Châtillon-sur-Indre (Indre). (CAPTURE ECRAN GOOGLE MAPS)

Un premier cas de mutilation de cheval a été officiellement recensé dans l'Indre, a appris mercredi 2 septembre France Bleu Berry, après plusieurs cas signalés ces derniers mois en France. Le signalement a été fait à Châtillon-sur-Indre, où le cheval a été retrouvé sérieusement blessé il y a quelques jours dans un champ. Il présentait une entaille profonde qui n'a toutefois pas touché d'organes vitaux.

Les enquêteurs ne souhaitent pas en dire plus pour l'instant sur la nature précise des blessures, mais le cheval n'a pas eu d'oreille coupée comme cela a été le cas dans d'autres affaires similaires. La Gendarmerie de l'Indre contacte un à un les propriétaires pour établir une cartographie précise des lieux où se trouvent ces populations équines dans le département afin de mettre en place, si besoin, des surveillances.

Depuis le mois de février, plus d'une trentaine de chevaux, poneys ou ânes ont été ainsi mutilés ou torturés en France.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Bien-être animal

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.