Côte d'Opale : qui en veut aux phoques ?

Depuis janvier, trois de ces mammifères marins ont été tués sur les plages du nord de la France, un secteur où pêcheurs et écologistes s'affrontent régulièrement. Pour faire avancer l'enquête, 10 000 € de récompense sont proposés pour identifier des tueurs de phoques. 

Voir la vidéo
FRANCE 3

Abattu d'un coup de fusil de chasse. Le cadavre de ce phoque, espèce protégée, a été découvert sur une plage du Touquet (Pas-de-Calais). Deux autres ont été tués illégalement dans ce secteur depuis le début de l'année. Des ONG portent plainte. Parmi elles, Sea Shepherd offre une récompense de 10 000 € pour toute information permettant d'identifier le tueur.

Déranger les phoques est passible de 135 € d'amende

Près de 600 phoques sont installés dans la région, au grand dam des pêcheurs, qui les perçoivent comme de redoutables concurrents. Dans la baie de Somme, la police de l'environnement veille au bien-être des phoques de la réserve naturelle. "Actuellement, comme les femelles sont gestantes, un rien les dérange", explique Philippe Evrard, agent de police de l'environnement. Déranger les animaux sauvages est passible d'une amende de 135 €.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un phoque mort, échoué sur le rivage, le 29 octobre 2017, au bord du lac Baïkal en Sibérie (Russie).
Un phoque mort, échoué sur le rivage, le 29 octobre 2017, au bord du lac Baïkal en Sibérie (Russie). (OLEG MACHULLSKIY / AP / SIPA)