Désintox. Non, les majestueux menhirs ne sont pas sacrifiés pour un magasin de bricolage.

Publié
Article rédigé par Désintox - Arte
France Télévisions
Toute la presse en a parlé : le démantèlement de 39 menhirs à Carnac pour la construction d’un magasin Monsieur Bricolage, a fait polémique.

D'où vient l'intox ? 

Toute la presse en a parlé :  le démantèlement de 39 menhirs à Carnac pour la construction d’un magasin Monsieur Bricolage, a fait polémique. La plupart des médias ont illustré leur sujet avec des clichés spectaculaires.

Sous le titre «A Carnac, 39 menhirs détruits pour construire un magasin de bricolage», le site 20 minutes accompagne son article d'une photo de magnifiques mégalithes dressés. Idem pour BFMTV.

Le président du Mouvement pour la France, Philippe de Villiers, a, pour sa part utilisé un montage suggérant un avant/après avec de très beaux alignements de menhirs, et, en-dessous, des photos du chantier présumé.

39 #menhirs vieux de plus de 7000 ans détruits en catimini à #Carnac pour construire un magasin de Mr. Bricolage : c'était bien la peine d’aller au Mont-#Saint-Michel. Pauvre patrimoine français ! La marchandisation du monde prépare l'homme sans souvenirs.

Pourquoi c'est faux ?  

Aucun de ces clichés n’a de rapport avec le site en question. Dans un communiqué du 7 juin, la direction régionale de l’action culturelle de Bretagne rappelait qu'un diagnostic du site en 2015 n’avait trouvé «aucun vestige archéologique». Le communiqué évoque seulement la découverte de deux anciennes clôtures faites de blocs dressés, sans qu'il soit possible de définir leur nature.

Les vraies photos du lieu ne ressemblent guère aux clichés qui ont inondé la presse. 

La valeur d'un site architectural ne se mesure pas forcément à son côté spectaculaire mais l'iconographie dans cette affaire a été pour le moins trompeuse.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.