Désintox. Non, La présidente de l'UE n'a pas exigé 5000€ d'augmentation.

Publié
Article rédigé par Désintox - Arte
France Télévisions
L’ex-député Florian Philippot incrimine la présidente de la Commission européenne, qui, selon lui, « exige une augmentation de 15% ! 4 700 euros par mois en plus !».

D'où vient l’intox ?

Dans un tweet du 12 juin, l’ex-député Florian Philippot incrimine la présidente de la Commission européenne, qui, selon lui, « exige une augmentation de 15% ! 4 700 euros par mois en plus ! Après une augmentation de salaire de 8% déjà en janvier. Idem pour les fonctionnaires UE !» L'ancien bras droit de Marine Le Pen met en lien un article du tabloïd autrichien Exxpress. Qui indique bien qu'Ursula von der Leyen « veut augmenter son salaire mensuel européen à 35 957 euros », soit «4 687,5 euros en plus que son salaire actuel ». 

Pourquoi c'est faux ? 

Si un dispositif de revalorisation des salaires existe bien pour ses fonctionnaires, la Commission européenne, précise à Désintox que « l’actualisation des rémunérations est basée, depuis 2013, sur un calcul automatique, sans aucune marge d’appréciation politique ».

Il est vrai que les fonctionnaires européens, et donc la présidente de la commission, ont connu en 2022 deux revalorisations de 2,4% puis de 4,5%, du fait de l'inflation. 

Mi-juin, une nouvelle hausse de 1,7% a été actée, portant le salaire d'Ursula von der Leyen à près de 32 000 euros bruts. 

Les documents budgétaires indiquent une hausse totale de 4,4% sur l'année 2023. Un chiffre à prendre avec des pincettes, précise la commission, car son objectif est seulement d'anticiper d'éventuels besoins budgétaires.

Mais on ne trouve nulle trace d'un bond de 15%.

La commission, qui fait valoir que les hausses des deux dernières années sont inférieures à l'inflation en Belgique, a publié un communiqué pour démentir ces fausses informations.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.