Viols : un tabou en France ?

Violaine Guérin, présidente de l'association "Stop aux violences sexuelles", était l'invitée du Soir 3 ce vendredi 22 janvier.

FRANCE 3

Alors qu'une étude de l'observatoire national de la délinquance révèle que seuls 10% des viols en France débouchent sur une plainte, Violaine Guérin, président de l'association "Stop aux violences sexuelles", était en plateau ce vendredi 22 janvier pour en parler. Elle déplore que le sujet soit "tabou" en France. "Cela dérange toutes les strates de la société, tous les professionnels qui ne sont pas formés sur le sujet que ce soit les médecins, les avocats, les magistrats, les politiques… Et puis surtout, ça dérange les familles parce que les agressions sont intra-familliales très souvent", explique en plateau Violaine Guérin.

Les enfants victimes 

L'étude révèle également que plus de 90% des victimes de viols sont des femmes, mais "lorsque les violences sont faites aux enfants, elles touchent quasiment à égalité les garçons et les filles", souligne l'endocrinologue. Selon Violaine Guérin, les viols sont à l'origine de la violence dans notre société. "Ils ont des répercussions pour la personne tout au long de la vie, et ce qui est important de comprendre, c'est qu'une personne qui est violée reçoit une violence extrême. Dans le cas des enfants, qui ne sont pas en mesure de se défendre, ils contractent à l'intérieur des envies de meurtre, et cette énergie meurtrière est aussi la racine des violences que l'on peut reproduire", détaille-t-elle en plateau.
 

Le JT
Les autres sujets du JT