Violences conjugales : des hommes auteurs de violences conjugales accompagnés dans un centre du Pas-de-Calais

À Arras (Pas-de-Calais), des hommes auteurs de violences conjugales sont accompagnés. Explications d’un dispositif unique en France.

Voir la vidéo
FRANCEINFO

Durant plus de 15 ans, ce père de famille de 60 ans a été violent envers sa femme. Arrêté à l’été 2018, il est contraint de suivre un stage de responsabilisation. Éducateurs et psychologues accompagnent ces hommes, à Arras (Pas-de-Calais), pour les aider à prendre conscience de cette violence. "Je lui ai donné des claques, pas de coup de poing. Je l’ai secouée, il y a eu de la vaisselle cassée. J’ai eu peur de la tuer, confie l’homme. On comprend à ce moment-là qu’on est violent. Mais on ne s’arrête pas. C’est comme si on était dans une bulle et qu’il faut que ça explose."

"J’aurais peut-être pu la tuer accidentellement"

"Je crois que ça aurait très mal fini avec mon épouse, explique-t-il. J’aurais peut-être pu la tuer accidentellement." Certains parviennent à mettre des mots sur leurs actes. D’autres restent quant à eux dans le déni. Ils préfèrent minimiser la violence de leurs coups. Ce dispositif reste unique en France. En 10 ans, ce centre a pris en charge près de 700 auteurs de violences. 10% ont récidivé.

À Arras (Pas-de-Calais), des hommes auteurs de violences conjugales sont accompagnés. 
À Arras (Pas-de-Calais), des hommes auteurs de violences conjugales sont accompagnés.  (CAPTURE ECRAN / FRANCEINFO)