Vidéo Viol sur ordonnance

Publié
Envoyé spécial. Viol sur ordonnance
Article rédigé par
France Télévisions

Enquête sur la chape de plomb qui a longtemps couvert les dérives qui pouvaient avoir cours dans certains cabinets médicaux, sur ces patientes qui parlent et les médecins osent briser la loi du silence.

A Arras, un médecin est accusé d'avoir violé ou agressé sexuellement 66 femmes. Bernard Henric, gynécologue réputé, spécialiste de la PMA, qui exerçait depuis 1993, a été mis en examen en 2015 pour "viols et agressions sexuelles commis par une personne abusant de son autorité". Il est aujourd'hui sous contrôle judiciaire mais étonnamment, il exerce encore... comme endocrinologue, la justice lui ayant interdit de pratiquer la gynécologie.

Des gestes effectués sans le consentement des patientes

A Paris, à l'hôpital Tenon, c'est Emile Daraï, un grand professeur, gynécologue et obstétricien spécialiste de l'endométriose, qui est mis en accusation : trois femmes, dont une mineure, ont porté plainte contre lui pour viol et le parquet de Paris a ouvert une enquête. On lui reproche des gestes gynécologiques qu'il aurait effectués sans le consentement des patientes.

Des femmes souvent très jeunes violées ou agressées sexuellement dans le cabinet de leur médecin. Des confrères qui parfois ferment les yeux. Des médecins poursuivis qui continuent d’exercer... Des lanceurs d’alerte sanctionnés et l’Ordre des médecins qui n’intervient pas toujours, malgré les signalements… Enquête sur la chape de plomb qui a longtemps couvert les dérives qui pouvaient avoir cours dans certains cabinets médicaux, sur ces patientes qui parlent et les médecins osent briser la loi du silence.

Un reportage de Julie Pichot diffusé dans "Envoyé spécial" le 4 novembre 2021.

> Les replays des magazines d'info de France Télévisions sont disponibles sur le site de Franceinfo et son application mobile (iOS & Android), rubrique "Magazines".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.