Chambéry : deux suspects arrêtés et un troisième en fuite après des agressions de prostituées, la police redoute de nombreuses autres victimes

Les individus sont soupçonnés d'avoir tenté de voler une première prostituée puis d'avoir volé et violé une seconde prostituée en juin à Chambéry.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Chambéry (Savoie). (CAPTURE D'ECRAN GOOGLE MAPS)

Deux agresseurs présumés de prostituées ont été arrêtés autour du 1er juillet à Chambéry, indique mardi 6 juillet à franceinfo la police judiciaire de Chambéry. Âgés d'une trentaine d'années et originaires de Grenoble, ils sont soupçonnés d'avoir tenté de voler une première prostituée puis d'avoir volé et violé une seconde prostituée en juin à Chambéry. Un troisième suspect est en fuite, recherché par la police.

Les faits remontent au 11 juin dernier, vers 20 heures, quand une première prostituée est victime d'une tentative de vol dans un appartement qu'elle loue à la nuit à Chambéry. Deux hommes sont alors mis en fuite par les voisins qui interviennent. Une heure plus tard, dans un autre appartement de la ville, une seconde prostituée est, elle, victime d'un vol de téléphone et de viols commis par deux hommes, sous la menace d'un couteau.

Grâce aux signalements donnés par les victimes, qui ont porté plainte, à la vidéosurveillance de la ville de Chambéry et à l'exploitation de la téléphonie, ce sont finalement trois suspects déjà connus des services de police pour d'autres faits qui ont été identifiés. Lors des deux agressions, deux hommes montaient dans l'appartement de la victime, et un troisième restait à l'extérieur. Un seul de trois suspects est soupçonné d'avoir participé aux deux agressions.

Les trois malfaiteurs visaient particulièrement les prostituées étrangères

Le principal suspect a été arrêté le 30 juin dernier, alors que les enquêteurs se sont aperçus grâce à l'exploitation de ses données mobiles qu'il revenait à Chambéry et reprenait contact avec des prostituées du secteur. Il a été mis en examen pour viol aggravé, vol aggravé et tentative de vol aggravée, et placé en détention provisoire. En garde à vue, il a expliqué aux enquêteurs qu'il visait particulièrement les prostituées étrangères parce qu'il pensait qu'elles ne portaient pas plainte. Ses deux victimes sont d'ailleurs de nationalité chinoise et paraguayenne. Le deuxième suspect, arrêté le 1er juillet, a été relâché après sa garde à vue. Un troisième homme est toujours recherché.

Redoutant de nombreuses autres victimes, la police judiciaire de Chambéry insiste sur le fait qu'elle est à la disposition des prostituées qui auraient été victimes de faits similaires ces derniers mois et qu'elles peuvent porter plainte. Le parquet de Chambéry a ouvert une information judiciaire.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Violences faites aux femmes

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.