Affaire PPDA : une enquête ouverte après une nouvelle plainte pour des faits de viol lors du Festival de Cannes en 1985

Une femme accuse l'ex-présentateur du "20 heures" de TF1 de l'avoir violée lors du Festival de Cannes en 1985, quand elle avait 23 ans. Une information judiciaire est par ailleurs ouverte après la nouvelle plainte avec constitution de partie civile de Florence Porcel. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'ancien journaliste Patrick Poivre d'Arvor aux obsèques d'Etienne Mougeotte, à Paris, le 13 octobre 2021.  (ALAIN JOCARD / AFP)

Le volet judiciaire de l'affaire PPDA est loin d'être refermé. Une nouvelle enquête visant Patrick Poivre d'Arvor a été ouverte par le parquet de Nanterre (Hauts-de-Seine), a confirmé ce dernier à franceinfo vendredi 17 décembre. Cette plainte avait été déposée la semaine dernière à Amiens (Somme) par une femme qui accuse l'ex-présentateur du "20 heures" de TF1 de l'avoir violée lors du Festival de Cannes en 1985, quand elle avait 23 ans.

Le parquet d'Amiens a transféré ce dossier au parquet de Nanterre, en charge jusqu'à présent des plaintes visant le journaliste. L'enquête a été confiée à la Brigade de répression de la délinquance contre la personne. Elle devra notamment s'attacher à vérifier si les faits sont ou non prescrits. 

L'information judiciaire ouverte s'agissant de Florence Porcel

La procédure suit par ailleurs son cours depuis le dépôt de la nouvelle plainte avec constitution de partie civile de la journaliste Florence Porcel. Le dossier a été communiqué par le doyen des juges d’instruction au parquet de Nanterre pour qu’il prenne ses réquisitions. Lequel s'est prononcé mercredi en faveur d'une instruction sur les faits de viol qui auraient été commis en 2009. Et ce, même s'il estime toujours qu'ils ne sont pas caractérisés. 

En revanche, le parquet de Nanterre demande de ne pas instruire les faits de viols qui auraient été commis en 2004 en raison de la prescription. Ce sera au juge de trancher sur ce point. Cet avis du parquet acte l'ouverture d'une information judiciaire et la désignation d'un juge d'instruction. 

La première plainte de Florence Porcel avait été classée sans suite par ce même parquet, raison pour laquelle elle a redéposé une plainte avec constitution de partie civile.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Violences faites aux femmes

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.