Cet article date de plus de six ans.

Vigipirate : les niveaux actuels devraient être en place plusieurs mois

Les niveaux actuels du plan Vigipirate, "alerte attentats" pour l'Ile-de-France et les Alpes-Maritimes et "vigilance renforcée" pour le reste de la France, sont déjà prolongés jusqu'au 10 avril au moins et le seront pour "plusieurs mois".
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Les niveaux d'alerte actuels vont être prolongés "plusieurs mois" © Maxppp)

Les niveaux d'alerte du plan Vigipirate avaient été relevés après les attentats du mois de janvier à Paris. Ces niveaux d'alerte sont en théorie prolongés chaque semaine, ils avaient déjà été prolongés jusqu'au 10 avril au moins, et le seront pour "plusieurs mois ", indique mercredi une source gouvernementale. Matignon a simplement confirmé que "le dispositif est prolongé " et que "le niveau des effectifs est prolongé aussi longtemps que nécessaire ".

L'Ile-de-France et les Alpes-Maritimes sont en "alerte attentats", et le reste de la France est en "vigilance renforcée". Depuis les attentats 10.500 militaires protègent 830 "sites sensibles" en France dont 310, principalement juifs, en Ile-de-France. Cette mobilisation est sans précédent, et menace d'épuiser les effectifs, en plus d''importants surcoûts budgétaires. Ce dispositif pourrait donc être "adapté", indique une source gouvernementale.

 (Les niveaux d'alerte actuels vont être prolongés "plusieurs mois" © Idé)
 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Société

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.