Une plancha "cathare" crée la polémique : "Faire un jeu de mots sur un massacre, c'est inadmissible"

Un fabricant de planchas a nommé l'un de ses modèles "cathare", ce qui a créé la polémique car c'est le nom d'une minorité catholique exterminée par le royaume de France du XIIe au XIVe siècle. Contacté par téléphone, le fabricant s'est excusé et a promis de retirer le produit de son catalogue.

Capture d\'écran du site du constructeur de la plancha Cathare, Somagic.
Capture d'écran du site du constructeur de la plancha Cathare, Somagic. (Capture d'écran)

Une plancha nommée "cathare", crée la polémique, rapporte France Bleu Périgord ce mercredi 29 novembre dans la soirée. Faire un jeu de mots sur un massacre religieux en évoquant un grill pour viande, "c'est inadmissible. Appeler des bouteilles de gaz Rabbin ou du bois d'ébène Négro, cela choquerait", a réagi Laurent-Charles, occitaniste (mouvement faisant la promotion de l'occitan et défendant les intérêts de l'Occitanie), joint par France Bleu.

Il a découvert la plancha "cathare" dans un dépliant publicitaire de Gamm Vert et estime que "la cuisson 'Cathare'", avec les deux brûleurs en forme de U, "c'est plus que déplacé".

Le fabricant a promis de retirer au plus vite ce nom de son catalogue

Contacté par téléphone, le fabricant s'est excusé et dit avoir l'habitude de nommer ses barbecues et planchas avec des noms de lieux, comme Saint-Tropez ou Barcelona. Il a promis de retirer au plus vite ce nom plancha "cathare" de son catalogue.

Les cathares rejetaient le sacrement de l'Église du XIIe au XIVe siècle, d’Agen à Béziers et d’Albi aux Pyrénées. Les cathares ont été exterminés par le royaume de France lors de croisades. Le symbole de l'extermination cathare s'est déroulé le 16 mars 1244, au pied de la forteresse de Montségur, où plus de 200 hérétiques qui ont refusé de renier la foi cathare sont montés d'eux-mêmes sur le bûcher pour défendre leur croyance.